Avoir un site internet ne sert plus à rien…

Non, je n’ai pas mangé ou fumé la plante qui se situe à gauche de l’ordinateur sur cette magnifique photo libre de droit. Je considère haut et fort qu’avoir un site internet ne sert à ce jour, plus à rien…

Il fut un temps en effet où simplement le site permettait d’être la promotion visible d’une entreprise. Vus, revus, survus, les sites foisonnaient peu, certaines entreprises y croyaient moins et donc simplement écrire en bas de son prospectus l’adresse de sa page “voila” suffisait à générer un volume important de visiteurs.

Le monde a changé et les sites évoluant, les réseaux sociaux apparaissant, et la surpuissance de Google ont fait que le site n’est plus un élément en soi. En travaillant sur un projet pour le développement de Cojecom, j’ai observé que près d’une entreprise sur 2 n’a pas de site internet. Et pourtant, elles vivent encore… le sujet n’est donc pas le site, car ces entreprises ne pourraient plus vivre. Mais, plus globalement, c’est au digital à qui il faut penser. Présent dans notre quotidien, on s’informe d’une marque sans passer spécifiquement sur son site. Les réseaux sociaux : LinkedIn et Facebook pour ne citer qu’eux nous informent sur des marques sur lesquelles nous n’avons pas de contacts particuliers autres que ces réseaux. Les e-mails que l’on reçoit et sur lesquels on ne clique pas ainsi que les publicités sur les sites qu’on parcourt ou les informations sur Google sont autant d’informations qui ne nécessitent pas d’aller sur le site web. Prenons un exemple. Combien de fois vous êtes vous intéressés à un produit sans avoir visité le site, mais être simplement resté sur la page Google en comparant via l’outil shopping les prix pratiqués par les différents revendeurs. Combien de fois avez-vous vu l’actualité d’une marque dans votre réseau sans pour autant avoir parcouru son blog ou son contenu…Combien de fois n’avez vous pas cliqué sur la publicité d’un produit qui vous intéresse pourtant d’acheter ? 99,92 % des internautes ne cliquent pas sur une publicité !

Arrêtez de penser à Internet, pensez aux internautes !

Le constat et l’avis que je porte, c’est qu’il faut penser à créer des interactions entre la marque et l’internaute le plus souvent possible. Il faut lui parler directement.

Autre point, lorsqu’un site en moyenne coûte autour de 5 à 10 000 €, certains peuvent atteindre 20 ou 30 000 €…. Là où certaines entreprises investissent 80 % de leur budget sur la création du site et 20 % sur le reste, il faut inverser la donne. Un site n’est pas une finalité et ne fera pas tout. Imaginez un instant passer une soirée avec un lecteur DVD sans avoir de DVD… votre soirée risque d’être moins ambitieuse que ce que vous aviez initialement prévu. Dès lors que la marque a compris que le site est secondaire mais n’est qu’un moyen et que l’important est l’action de l’internaute, celle-ci a probablement gagné une bataille face à ses concurrents.

Poussez à l’action par quelques moyens que ce soit vos internautes, vos clients à agir sans avoir à passer sur votre site…Des moyens existent : téléphone sur des annonces (et oui, ça existe encore des gens qui se servent de leur téléphone pour téléphoner), formulaires, pages de destination, articles sur les réseaux,… bref, agissez auprès d’eux d’une manière globale plutôt qu’en laissant votre site internet comme le seul point de contact de votre entreprise.

jeromeJérôme Soleymieux Director at COJECOM