Le digital et l’immobilier

Le digital et l’immobilier

Le promoteur immobilier NOAHO nous a fait confiance pour lancer sa campagne digitale afin de générer un maximum de trafic vers leur site internet. En moins de 2 mois nous avons réussi à générer plus de 1 500 clics vers leur site web http://www.noaho.fr.

Quels leviers digitaux avons-nous activés pour faire de cette campagne un succès ?

421-200 Le Display

Nous avons créé 3 formats afin d’obtenir un maximum d’emplacements publicitaires possibles.

diapositive10

Ce levier nous a permis de générer plus de 300 clics avec plusieurs conversions identifiées par ce canal. Il faut savoir que nous avons récolté le plus de Clics sur les supports du type Desktop. En effet, une récente étude de Médiamétrie nous montre bien que 24 % des internautes français se connectent sur des sites immobiliers via un ordinateur contre 7,7% sur smartphone et 7,6% sur tablette.

 

unnamed     Facebook

Au début de la campagne, nous avons collaboré pour proposer plusieurs annonces, combinaisons textes et visuels, afin de tester différentes approches auprès des cibles et de n’en conserver que les plus performantes.

diapositive05

Grâce à Facebook nous avons pu générer plus de 13 400 clics vers le site internet de notre annonceur. Cette campagne a eu du succès notamment car nous avons pris le temps de mettre en place différents messages en fonction des cibles définies : familles ou investisseurs. Cette campagne a donc été une réussite du début à la fin car les optimisations réalisées en cours de campagne ont permis d’être efficace. Une des cibles s’est démarquée, il s’agit de la cible investisseurs qui  a obtenu un taux de clic de 1,80%, contre 1,59% pour les familles et 7 889 clics vers le site contre 5 562 pour la cible familles. (la moyenne est à 1 %)

Sachez que tout vendeurs, acheteurs, locataires potentiels entament dans l’immense majorité leurs démarches immobilières par la navigation Internet. Ne passez plus à côtés de vos clients, lancez votre propre campagne digitale avec Cojecom et activez votre croissance digitale…

Une infographie pour se remettre dans le bain

Une infographie pour se remettre dans le bain

Il est important de se mettre à jour aussi régulièrement que possible sur les chiffres clés de son secteur.

Ce mois-ci, je vous propose de vous pencher sur les chiffres du m-commerce pour connaître les produits les plus achetés sur mobile. Vous trouverez également quelques chiffres clés des réseaux sociaux en 2016

25-millions

En 2016 près de 72% des internautes français âgés de 15 ans et plus qui sont équipés d’un Smartphone, contre 64% deux ans plus tôt. On peut dire que dorénavant les français sont mobile first d’où l’importance d’avoir un site responsive, adapté aux mobiles et aux tablettes. La Cojebox (redirection vers l’article sur l’ab testing) vous permet donc d’avoir des pages de destination et des visuels adaptés aux différents supports.

Selon le CCM Benchmark les produits les plus achetés sur mobile en 2016 sont les voyages avec 40% suivi de l’habillement (34%), les biens culturels (33%), puis les biens High-tech et électroménagers (23%)

Il faut également savoir qu’une grande partie des consommateurs utilisent leur Smartphone en magasin à 26% afin de chercher des informations sur le produit et à 24% pour comparer les prix avec d’autres enseignes.

La Cojemix, ou la personnalisation du message

La Cojemix, ou la personnalisation du message

Pour cette rentrée nous avons mis en place une nouvelle innovation créée en interne : la Cojemix.

Grâce à cet outil nous pourrons dorénavant générer pour vous des visuels et/ou des messages dédiés à chacune de vos cibles. Cette innovation vous permettra de parler de manière totalement distincte à vos prospects et à vos clients.

 

À présent envoyez pour chacune de vos cibles des messages ultras personnalisés.

Pourquoi l’internaute cliquerait sur une publicité de banque

Pourquoi l’internaute cliquerait sur une publicité de banque

5 % de part de marché. C’est ce que représentent les banques en ligne en terme de part de marché. Cela est absolument incroyable dès lors que l’on prend en compte la digitalisation des activités bancaires (virements, épargne,… qui d’ores et déjà se font en majorité sans intervention humaine du banquier). Cela est d’autant plus surprenant que les banques en ligne multiplient les offres pour conquérir les nouvelles cibles : pas de frais de cartes, opérations bancaires gratuites, voire compte crédité ! Enfin, cela se fait à coup de publicités forte sans masquer l’appartenance de ce pure-player à des banques dites traditionnelles… Malgré tout, plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer que cet internaute souhaite rester dans une banque en ligne : besoin de rassurance, de proximité, d’aller rencontrer son conseiller pour de grands moments de vie,…La banque de proximité a donc tout son avenir et c’est un des axes majeurs qui fera que l’internaute visitera le site pour entrer en contact avec l’établissement.

Pourquoi l’internaute serait il alors attiré sur une publicité d’une banque dite “traditionnelle” ?

L’évidence, c’est donc, la proximité. Plus la banque est territoriale, plus elle prouve cet ancrage, plus l’axe proximité sera un élément important. Lorsque le Crédit Agricole parle dans ses publicités de proximité, l’argument fait mouche. Internet est un des moyens pour permettre cette proximité en parlant sur un territoire donné, sans “discrimination géographique”, à l’ensemble des cibles sur des messages personnalisés, allant jusqu’à indiquer l’établissement bancaire le plus proche. Même si ces actions ne génèrent pas plus de conversions, ils valorisent l’internaute dans cette sensation de proximité. Le message peut être alors personnalisé selon le positionnement géographique de l’internaute qui verra sa publicité. Ce que l’on nomme la DCO (Dynamic Creative Optimisation) ou “message dynamique” qui permet d’adresser le bon message à la bonne personne.

Les campagnes les plus claires sont également celles qui génèrent le plus de ROI. Cette clarté doit se faire dans l’ensemble du tunnel de conversion, c’est à dire qu’il doit absolument inclure la page d’arrivée. La devise du web qui consiste à dire ‘faire au plus simple, c’est ce qui fonctionnera le mieux’ s’applique complètement. Ainsi, lorsque l’objectif est de faire de la conquête, il est plus simple de s’adresser aux internautes directement, en excluant les clients et en se concentrant sur les prospects ; leur adresser un message simple et clair avec un formulaire rapide et des promesses que l’on peut tenir (notamment des promesses de rappel). Faire simple dans la création, est sans nul doute là aussi, une réussite des actions. Aussi, nous vous conseillons d’utiliser des formats simples et clairs de type JPG ou GIF. L’utilisation de formats animés tels que le HTML 5 est intéressant dans la mesure où la fin de la création n’est pas celle de mentions légales ou autre.

Associer Image et performance

L’image que la banque doit véhiculer passera par des visuels display clairs, engageants sur des cibles sensibles aux messages. Aussi, expliquer la digitalisation du réseau bancaire se fera en priorité auprès des internautes sensibles à la digitalisation. Par exemple, ce sont des clients de banques en ligne pour lequel il est important de considérer qu’ils ne sont pas définitivement perdus ou des internautes qui réalisent la majorité de leurs actions par internet (acheteurs fréquents sur internet,…). Ces actions de communication ne doivent avoir qu’un seul objectif : montrer que la banque est présente sur des secteurs ou actions clés. Parallèlement, il est important de scorer les prospects / clients. La mise en place d’une DMP (Data Management Plateform) devient donc quasi indispensable pour adresser des messages différents aux prospects / clients dans un état d’esprit de performance. Il faudra alors privilégier des pages courtes qui incitent à l’action, des promesses et des objectifs tenus ou à tenir et un formulaire rapide pour une prise en compte des actions. Autre solution que nous pouvons préconiser sur des cibles BtoB ou très difficiles à toucher :  créer un livre blanc sur une thématique large, intéressante, qui rassemble et interrogent les cibles. A cet égard, l’internaute sera intéressé et attiré et il vous faudra donner ce livre blanc en échange d’un contact simple, par exemple son mail.

La limite reste technique car la dépose des tags, ces bouts de code posés sur les pages permettant d’identifier l’internaute sont parfois proscrit sur les pages des établissements bancaires.

Les clés de la réussite d’une campagne sont nombreuses, mais il est important de distinguer la lame de fond qui consiste à montrer en quoi l’établissement bancaire est différent de la vision court terme, plus orientée performance qui elle, a des objectifs de leads.

Tribune de Jérôme Soleymieux, Gérant Fondateur de Cojecom

 

Interview de Juliette Giovansili, Responsable Display / native chez Cojecom

Interview de Juliette Giovansili, Responsable Display / native chez Cojecom

Juliette Giovansili a intégré Cojecom en 2015 pour développer le display. Avec une expérience dans le webmarketing de plus de 10 ans, elle maîtrise le display, ses subtilités, et toute la chaîne. Plus qu’un portrait, voici des révélations sur les bonnes pratiques du display et sur elle-même…

Bonjour Juliette, peux tu nous présenter qui tu es, d’où tu viens et pourquoi tu as accepté de rejoindre Cojecom ?

Je suis d’origine grenobloise, passionnée par les montagnes, le ski et le sport en général. Mon cursus universitaire fut dans le marketing puis la communication. Après avoir travaillé dans la communication dite offline en tant que chargée d’évènements ou encore chargée de la communication externe, je suis passée au monde de la communication digitale en faisant mes premiers pas chez Yahoo à Dublin

Puis j’ai rejoint l’équipe Yahoo Paris en tant que manager de l’équipe optimisers du référencement payant et ensuite chef de projet FR pour les solutions de ciblage

Cojecom m’intéressait fortement par son dynamisme, sa taille humaine, sa diversité d’offres et la qualité de l’équipe et tout cela situé sur Lyon…:)

Tu es en charge du display, en quoi consiste ton travail au quotidien ?

Basiquement le display permet aux annonceurs d’afficher leurs bannières publicitaires sur des sites en affinité avec leur activité, produits et services, et/ou leur audience. Le display a plusieurs objectifs: faire connaître sa marque et/ou ses produits, générer du trafic sur son site afin d’augmenter son audience, mais également générer des conversions que ce soit des ventes, des demandes de devis ou de prises de RDV

De nombreux paramètres peuvent entrer en ligne de compte: la qualité de vos bannières (visuels + message publicitaire) en fonction du ou des objectifs fixés (visibilité, trafic, conversions), la « qualité » de votre site (si l’internaute retrouve bien, et facilement, sur votre site l’offre ou services annoncés dans vos bannières, si l’objectif est de la conversion, s’assurer que le « chemin » menant à la conversion est le plus simple possible), les formats de vos bannières (en display il existe des formats d’emplacements publicitaires plus ou moins visibles ou impactants), de la possibilité ou non de poser des pixels sur votre site afin de comptabiliser les personnes venues sur votre site et celles qui ont converties (cela nous permet d’optimiser votre campagne selon ces indicateurs) ensuite d’autres éléments externes à notre contrôle, telle que la concurrence

Selon toi, quelle valeur ajoutée Cojecom peut amener à des annonceurs qui souhaitent générer des revenus ou des leads avec le digital ?

La valeur ajoutée de Cojecom réside en plusieurs points: multi-leviers, le fait d’avoir des experts sur chacun des leviers du digital (display, réseaux sociaux, référencement, emailings) permettant ainsi de trouver les leviers les plus adéquats en fonction des objectifs de notre client, une équipe à taille humaine permettant d’échanger facilement et de trouver des solutions rapidement. Autre point, la réactivité due à la taille humaine de l’équipe permet d’être efficace.

Enfin, par l’effort porté sur l’innovation, Cojecom crée de nombreux partenariats avec des acteurs du digital clés tels que des fournisseurs de données (Exalte, Peer39, Acxiom..), des plateformes technologiques (MM, Atlas, FB, GG..), des éditeurs de contenus premium (Audience Square, Webedia, LaPlaceMedia…), des solutions de ciblage (les bannières dynamiques, le retargeting dynamiques, le looklike…)

Merci Juliette, un mot de fin ?

Je vous donne donc RDV sur la toile avec les spidermen et spiderwomen du digital !

 

Juliette Giovansili – jgiovansili@cojecom.com

04 82 83 60 15

Atlas, un ad-server hors pair

Atlas, un ad-server hors pair

Atlas est un ad’server qui a une histoire. Créé par Microsoft, ce dernier l’a abandonné au profit du géant Facebook.

Mais au fait, qu’est ce qu’un ad’server ?

Un ad’server comme son nom l’indique est un serveur de publicité. Il a plusieurs rôles. Le premier rôle est la diffusion des publicités. Il doit savoir selon les contraintes pré-établies de son côté quelle publicité servir à quel internaute. Les modes de diffusion sont donc gérés par cet ad’server remplissant le rôle effectif de diffuseur de publicités digitales. Il y a donc derrière chaque site possédant de la publicité, un ad’server qui diffuse telle ou telle publicité. C’est ce que l’on appelle “l’ad’server éditeur”. Du côté agence, il existe également un ad’server qui permettra de transmettre aux sites internet de diffusion, la bonne publicité pour l’internaute. Ainsi, même si vous achetez en direct sur un site, vous pouvez donner des règles de diffusion par l’ad’server agence. L’achat ne sera pas réalisé par cet outil, mais il vous sera possible par exemple de différencier la publicité selon que l’internaute ait visité votre site ou non.

Ad’server : un serveur oui, mais pas que !

L’Ad’server est un serveur qui permet outre la diffusion, le comptage des actions (nombre de diffusion, nombre de clics,..) et le résultat des actions (nombre d’achat, de leads, de téléchargements,…) voire même une déduplication des conversions (ne pas compter 2 fois les conversions selon les canaux de diffusion).

Pourquoi l’AdServer Atlas est si particulier ?

Atlas est particulier car il ne “juge” pas l’internaute uniquement par rapport aux cookies déposés sur son ordinateur (ce sont les fichiers qui permettent de suivre et d’identifier l’internaute), mais par rapport à l’internaute lui-même. Concrètement, il identifie par rapport aux connexions de Facebook qui sont les internautes. Il lie également les navigations mobile, tablettes et ordinateurs. Il comptablise non pas avec les cookies, mais avec les identifiants. Atlas a donc une approche “People based”, c’est à dire basé sur les gens.

Pourquoi Cojecom travaille avec Atlas ?

Atlas est un des ad’serveurs privilégié de Cojecom pour cette approche “People-Based”. L’idée est aussi de travailler avec Atlas pour imaginer des solutions de comptage en points de vente. Cojecom est volontairement proche de Facebook et d’Atlas de par son expertise, son passé et surtout, de par les projets à venir !

 

Quelles sont les meilleures actions pour générer du trafic en point de vente ?

Quelles sont les meilleures actions pour générer du trafic en point de vente ?

 

 

Plusieurs possibilités sont envisagées pour inciter les internautes à se rendre en point de vente. Le phénomène du ROPO ou SOPO (Search Online, Purchase Offline) se développe. On considère que plus de 80 % des achats effectués en magasin ont préalablement été préparés en ligne. La présence sur internet est donc majeure. Outre le search (mots clés achetés) dont le volume dépendra du volume de requête de l’internaute et de la pression concurrentielle sur votre zone, nous aurons tendance à vous conseiller plusieurs axes :
1- Une stratégie mobile qui permet de géolocaliser l’internaute jusqu’à 5 mètres et ainsi cibler précisément les zone géographiques qui vous intéressent
2- Une stratégie display avec différentes zones mettant en avant plusieurs produits selon la zone. Privilégiez des produits à faible valeur ajoutée et très concurrentiels sur la zone de proximité. Sur la zone plus éloignée, mettez en avant  les produits à plus forte valeur ajoutée ou les services qui inciteront l’internaute à se déplacer jusqu’à votre point de vente.
3- Facebook offre des possibilités d’offres locales qui permettent d’être présent efficacement sur sa zone de chalandise
Le dernier conseil reste le même : A/B Testing ! En effet, pour toute campagne que vous lancez, effectuez plusieurs tests sur les cibles, les messages mais également les pages de destination. Cela vous permettra de réussir votre campagne sans nul doute !
Prochainement, nous vous expliquerons comment mesurer l’efficacité des campagnes online sur son point de vente…

 

connectedid Ou comment lier les connections mobile, tablette, ordinateur sous le même identifiant?

ConnectedID

Ou comment lier les connections mobile, tablette, ordinateur sous le même identifiant?

Cela ne semble pas grand chose, mais combien d’entre nous ont regardé leurs prochaines vacances sur mobile, réfléchis sur tablettes et convertis sur ordinateurs ?

Pourtant, informatiquement, même si vous êtes la même personne, vous êtes en réalité 3 !
Et le seul qui a transformé ici, c’est le « vous-même » sur ordinateur.

Tant qu’il est encore temps, ne devenez pas schizophrène 😉

En effet, jusque là il était impossible de rassembler sous le même identifiant les connexions Mobiles – Tablettes – Ordinateurs.
C’est désormais chose possible avec la solution développée par MédiaMath, notre partenaire Display.
Ainsi, nous pourrons recibler les internautes sur mobile lorsqu’ils auront visité votre site sur l’ordinateur et ne plus les recibler s’ils ont converti avec l’un de ces 3 supports.

#ILoveMyJob ♥

CojeNews #achacunsarentree

CojeNews #achacunsarentree

Une belle rentrée Cojecom !

 La VilledeLyon poursuit sa collaboration avec Cojecom
Cap sur 100 000 fans pour la #capitaledesGaules !  
@villedelyon #corporate
  
#LesNouveauxConstructeurs ont généré plus de 50 contacts grâce à leur première campagne Facebook, pilotée par Cojecom. “Pas mal leur nouvel espace de vie” 😉
Evitez les mauvaises notes avec Wakiris, 1° plateforme de cours particulier en ligne en France.
Wakiris continue sa progression avec Cojecom #elearning #passetonbacdabord !
Bientôt ! Suivez vos cours de musique avec un professeur de l’autre côté de la webcam WakirisMusique
#GetLucky @Wakiris 
Bientôt Daft Punk entre les doigts !
 
La tendance est à la rénovation avec les #SalonsViving & #GLevents à Lyon et Toulouse  pour une campagne  Social – Display – Emailing – Rich Média par Cojecom @villedelyon, @toulouse & @GLevents 
 
C’est la “Robolution” digitale! Cojecom est fière de compter parmi ces nouveaux clients #iRobot pour une campagne Super #HighTech : Display – Social – Emailing @iRobot
Un peu de douceurs dans ce monde de brutes ! Senior Bains commence une très belle campagne Display – Social – Emailing avec de très bon retours!
Si si ! ma grand mère est sur Facebook !
Une bien bonne nouvelle ! Cojecom devient certifié partenaire Gold Médiamath.
Seules 3 agences en France ont cette distinction
Vous ne le saviez pas encore ? #WeAreTheBest
Objectif : #Platinium ! #Yeah !
Capture d'écran 2015-10-06 10.21.54

Nous sommes fièrs de nos clients, qu’ils nous fassent confiance pour les accompagner dans leurs stratégies digitales.
Rassurez-vous, nous en avons gardé sous le pied pour accueillir vos futurs projets 😉

La discussion continue sur les réseaux sociaux 😉

À bientôt!

On déroule le tapis rouge pour Facebook

On déroule le tapis rouge pour Facebook

30 Millions ou 1 Milliard ?

Les chiffres sont épatants!
 
Facebook continue sa montée en puissance avec 30 millions de compte actifs, soit 2 millions de plus qu’il y a 2 ans.
Le réseau social a aussi battu un record il y a 1 mois
 Pour la première fois, sur une seule journée, ce sont 1 milliard d’humains qui se sont connectés sur le réseau social de Mark Zuckerberg.
Et ce n’est que le début!
Facebook outre le réseau social bleu qu’on lui connaît est également propriétaire de WhatsApp et d’Instagram, ce réseau social basé sur l’image sur lequel il vous sera très prochainement possible de communiquer par Cojecom 😉 
Facebook montre là encore une fois sa capacité à continuer à enregistrer de nouveaux utilisateurs #WeLoveMark ♥
 
1442437378_facebook