Les bots : l’avenir du Web ?

Les bots : l’avenir du Web ?

 

Tout le monde en parle : les bots, contraction de « robots » reviennent sur le devant de la scène. A l’origine, un bot n’est qu’un petit logiciel informatique chargé d’effectuer automatiquement une tâche bien spécifique. En ce sens, il s’apparente à un moyen rapide pour ajouter un évènement au calendrier, récupérer une information ou encore procéder à une réservation dans un restaurant.

 

Que peuvent faire ces bots ?

 

En Avril dernier, lors de la conférence F8 (événement réunissant la communauté de développeurs de Facebook), Facebook a annoncé une mise à jour de sa plateforme Messenger avec une série de bots.

Sur Messenger, l’armée de bots permet à ses utilisateurs de s’informer en « chattant » avec des médias, de faire du shopping en discutant avec des marques ou encore de passer des réservations en conversant avec des entreprises spécialisées dans les voyages.

L’intérêt de Facebook est de concentrer toutes les interactions possibles sur sa plateforme afin de maximiser le temps que les utilisateurs passent dessus et limiter le besoin d’aller sur Internet.

Mais cela a également un intérêt pour les marques et les entreprises : développer un canal de proximité avec leurs clients.

 

Comment les bots fonctionnent ?

 

Entamer la discussion avec CNN ou l’équipe du soir, vous en rêviez ? Et bien c’est possible grâce aux bots !

2 options s’offrent à vous :

24aaffa670e634a7da9a087bfa83abe6_200x200 Sur Facebook : il suffit de vous connecter sur la page de CNN, par exemple, et cliquer sur « contacter » comme pour discuter avec un ami.

 

R_1BAhxMP5ISur Messenger : il suffit de chercher le quotidien ou l’équipe du soir (pour les fans de sport) dans la section recherche et celui-ci apparaitra dans la liste des entreprises et bots !

 

Qu’en est-il de l’avenir de la relation client ?

 

Ce nouveau concept changera totalement l’interaction avec l’utilisateur et surtout la simplifiera.

Il n’y aura plus besoin d’aller sur le site de la marque, de télécharger son application ou même avoir de compte. Interagir avec le robot sera donc aussi simple que d’envoyer un SMS.

Ainsi quand ces bots se démocratiseront totalement notamment en France, le contact sera plus fluide et donc beaucoup plus simple et rapide entre l’entreprise et le client.

Envie de les tester ? Go ahead

#StayTuned

#TwitterAds : Que de nouveautes !

#TwitterAds : Que de nouveautes !

Twitter représente aujourd’hui : 307 millions d’utilisateurs dont 100 millions sont des utilisateurs actifs quotidiens, 500 millions de tweets par jour. Le réseau social aux 140 caractères qui a fêté ses 10 ans le 21 mars 2016 a développé la publicité sur la totalité de réseau social en 2010.

Twitter et la publicite

La publicité sur Twitter a commencé en 2010 avec les Tweets Sponsorisés puis a continué sa monétisation avec les tendances sponsorisées, puis les comptes sponsorisés pour les marques et les célébrités et la partie la plus intéressante : la possibilité pour les entreprises de créer des contenus sponsorisés à partir de leur plateforme publicitaire en 2015 dans plus de 200 pays.

A partir de cette plateforme, il est possible de créer ses campagnes et de les gérer à partir des statistiques obtenues. La plateforme permet de promouvoir deux types de contenus ; un tweet qui a déjà été publié sur votre compte ou un tweet spécialement créé pour votre campagne.

Au niveau des critères de ciblage, on y retrouve les critères de ciblage classiques comme la zone géographique, l’appareil utilisé, les intérêts des utilisateurs puis des ciblages propres au réseau social comme les hashtag (#) utilisés ou l’utilisation d’un Look-Alike à partir de comptes préalablement sélectionnés.

En ce qui concerne les objectifs de campagnes, Twitter propose des objectifs « classiques » des réseaux sociaux comme le gain d’abonnés, les clics vers le site web ou l’installation d’application, l’engagement et la génération de leads.

twitter1

Twitter et l’innovation

Twitter commence l’année 2016 avec deux nouveaux formats publicitaires : Le « First View » et le « Conversational Ads ».

Le « conversational ad » a été lancé le 5 Janvier 2016 et permet de générer automatiquement des tweets avec des hashtags proposés dynamiquement. Ces tweets sont des tweets sponsorisés classiques avec un « Call to action » pour inciter les internautes à retweeter le contenu afin d’augmenter l’engagement.

twitter 2

Le First View, lancé le 22 Mars 2016 est un format qui permet aux marques de décupler la visibilité de leurs vidéos. Il consiste à mettre la vidéo sponsorisée en première place dès l’ouverture de l’application. La marque qui aura publié cette vidéo aura l’exclusivité de cette position pendant 24h.

twitter 3

Mise à part la rumeur concernant la fin des 140 caractères, beaucoup d’autres rumeurs circulent sur l’évolution de Twitter concernant des nouveautés qui sortiront cette année avec par exemple le retargeting dynamique.

  #Staytuned

Changement de stratégie pour Google !

Changement de stratégie pour Google !

Google a pris l’habitude d’ébranler le web et de faire peur aux acteurs du SEO avec ses différentes mises à jour Penguin et Panda entre 2011 et 2015 avec une dernière annonce du 18 juillet 2015 avec Google Panda 4.2…

Mais là coup de théâtre : c’est au tour des acteurs du SEA d’être déstabilisés !
Le vendredi 19 février 2016 Google annonce la suppression des annonces publicitaires situées à droite des résultats naturels… Il n’y aura plus 11 annonceurs sur la page de résultats mais 4 annonces prémium en tête des résultats et 3 autres annonces en bas de page.

 

Les Impacts de ce changement Google Adwords

  • Une concurrence plus agressive et des CPC qui vont naturellement augmenter
  • Report des clics sur les annonces de droite vers les annonces prémium et donc augmentation du CTR (taux de clics)
  • Mise en avant des PLA (product listing ads) avec Google Shopping, qui se verront affichés soit en haut de la page de résultats soit sur la colonne de droite, désormais vide d’annonceur
  • Google Shopping prend alors une place prépondérante dans les résultats de recherche du moteur et devient un incontournable pour le e-commerce.

 

A noter que ce nouvel affichage est en cours de déploiement depuis le 22 février 2016 sur le monde entier et dans toutes les langues.

Les annonces payantes Google AdWords qui souhaitent bénéficier d’un affichage prémium devront justifier d’un très bon niveau de qualité : des annonces complètes, efficaces, une parfaite corrélation entre la recherche de l’internaute, l’annonce affichée et la page de destination proposée. Un travail de segmentation et d’optimisation continue sur les campagnes AdWords.

 

Cette 4ème annonce prémium n’est pas anodine pour les résultats naturels, qui voient ses liens de plus en plus bas dans la page de résultats et qui les poussent parfois sous la ligne de flottaison…

Toujours plus de SEA et moins de SEO…

Un pas de plus vers le « tout payant » ?

 

Cojecom vous accompagne dans cette révolution !