Le display, ça marche vraiment ?

Le display, ça marche vraiment ?

Le display, c’est la solution qui pendant longtemps a été considéré comme le parent pauvre du web. Google et son moteur de recherche l absorbe près de 60 % du marché publicitaire !

C’est sans compter sur plusieurs éléments qui depuis quelques années ont repositionné le débat.

  • Des référents sur le web se sont installés. Posez vous toujours la question de savoir quelle requête rechercheriez-vous si vous aviez un impact sur votre pare-brise ? A cette question, nous vous voyons déjà sourire. De la même manière, là où pendant longtemps les requêtes pour l’achat de chaussures sur le web étaient liées aux chaussures en elles-mêmes, elles le sont désormais sur les acteurs majeurs que sont Zalando, Spartoo ou Sarenza. Cela a naturellement pour effet de diminuer les requêtes sur les mots clés dits larges pour maximiser les requêtes sur les marques.
  • Le display est un des seuls moyens pour pousser la visibilité de la marque. En effet, ne communiquer que sur le moteur de recherche ne permettra pas d’être offensif sur le marché. Vous ne pourrez pas forcer la visibilité de votre marque auprès des internautes qui n’ont pas effectué de recherche précise dans votre secteur. L’e-mailing n’étant pas ouvert par tous et les bases étant par essence limitées, il ne permettra pas de s’afficher auprès de tous.
  • La data, le renouveau du display. En fait, la véritable vertu du display, c’est la capacité de ciblage et de re-ciblage. Même si les taux de transformation sont encore plus faibles que le moteur de recherche, ils permettent de générer de la visibilité, de l’intéractivité avec la marque. Cibler avec le display, cela est désormais possible.  Ne toucher que les femmes, que les internautes intéressés par l’automobile ou les investisseurs, tout cela est possible.
  • Et si on reciblait ? 5, c’est le nombre de visites nécessaires pour qu’un internaute vienne transformer sur un site (acheter ou laisser ses coordonnées). Plus il reviendra, plus il aura de chance de devenir un futur client. Le reciblage publicitaire permet cela et génère de véritables conversions. Il peut être sur le site même ou sur le ou les produits que l’internaute a vu.

 

Le display au service de la banque

Le display au service de la banque

Internet bouleverse les comportements d’achat. Aujourd’hui un internaute français passe en moyenne 36 minutes par mois à consulter des sites de services bancaires et autres sites de banques en ligne. Sur cette même thématique, ils sont 15% à effectuer leurs recherches grâce à leur smartphone mais également 15% à partager du contenu sur les banques via les réseaux sociaux.

L’achat d’espaces publicitaires sur le web est devenu incontournable pour toucher la bonne cible au bon moment et sur les bons sites ! Le secteur Banque / Assurance ne s’y trompe pas, c’est le 2ème secteur à investir dans le RTB, avec 10,64% d’investissements selon Kantar Media.
Entre 2014 et 2018, le taux de croissance moyen des achats en RTB sera de +27%, pour atteindre le volume de 53 milliards de dollars en 2018. Dans un secteur aussi concurrentiel que le secteur bancaire, l’achat en RTB s’est rapidement imposé comme une solution d’acquisition permettant de maîtriser efficacement son retour sur investissement.

Le display offre une visibilité percutante tout en maîtrisant son cadre de diffusion. Ainsi les banques ont la possibilité de cibler des internautes précis sur des sites en particulier ou des thématiques précises. Soucieuses de leur image, elles ont également la possibilité de black-lister les sites indésirables.
L’impact des campagnes est également déterminé par l’usage stratégique des nouveaux formats (habillages, interstitiels, mini sites ) mais aussi par l’expérience client proposée avec la vidéo qui favorise l’interactivité, et donc renforce le lien avec la cible.

Aujourd’hui le plus important, c’est de définir clairement les objectifs de la campagne : visibilité, clics, conversions, génération de contacts, prise de rendez-vous A chaque objectif son modèle de campagne et son indicateur de performance !

La pub vidéo, plus efficace qu’un long discours !

La pub vidéo, plus efficace qu’un long discours !

C’est le support attractif par excellence :

Impactant et adapté à la communication virale, il permet de vous donner une image positive.

Différenciez vous !

La vidéo vous confère immédiatement un certain avantage concurrentiel car les consommateurs, investisseurs, prospects et clients vont d’abord sur internet avant de venir chez vous ou vos concurrents.

Et sur internet, ce sont les vidéos qui sont le mieux référencées car Google privilégie ce support.

5 bonnes raisons d’adopter la pub vidéo en ligne :

• 90% des clients vont d’abord sur internet avant de venir chez vous

• 50 fois plus de chance d’apparaitre en 1ère pageGoogle avec une vidéo

• 50% du trafic internet est vidéo

• YouTube, 2ème moteur de recherche internet

• Réutilisation possible sur tous vos supports commerciaux web et numériques

 

Immobilier : pour vendre, il faut être vu avant tout !

Immobilier : pour vendre, il faut être vu avant tout !

Etre visible sur le web est primordial pour se démarquer sur un secteur aussi concurrentiel que l’immobilier. Souvent le levier priorisé est l’optimisation de votre référencement .

Mais cela ne se suffit pas , en effet si le référencement vous assure une visibilité (un lien commercial) sur des requêtes précises, le display vous permet d’afficher votre marque et vos produits, sur des formats attractifs et interactifs à des internautes ciblés.

C’est encore plus vrai pour le secteur de l’immobilier, sur lequel, d’après Médiamétrie, 91% des internautes qui cliquent sur des bannières display ne le font pas sur des liens commerciaux d’une campagne ad’words.

Il est donc primordial de travailler sur les axes branding et performance. L’un pour construire la notoriété de la marque sur le web et ainsi se rappeler au bon souvenir des internautes et l’autres pour générer des contacts, des leads de personnes intéressées par votre offre : vente et achat de bien immobilier, location ou encore investissement pour défiscalisation.

Le display a pour objectif premier la visibilité et la valorisation de l’image de marque, les bannières sont autant de relais de votre offre en fonction de vos objectifs et de votre cible. Fini les campagnes d’affichage massives considérées comme intrusif, place au ciblage comportemental et à la géolocalisation afin  d’adresser le bon message à la bonne personne et au bon moment tout en maîtrisant votre contexte de diffusion.

L’emailing, premier levier de performance, est quant à lui est le moyen par excellence pour booster vos ventes. Ainsi vous diffusez vos offres et communiquez sur vos lancements de programmes avec un objectif de retour. Il permet alors de générer des leads, contacts qualifiés, constituant la matière première de vos commerciaux.